Aller au contenu

Menu principal :

Mobilité

Tram & Mobilité
Les travaux de finition commencent rue Saint-Léonard.






SECURISER LA RUE SAINT-LEONARD

Nous avons une belle nouvelle rue... un billard !
La tentation est forte d'en faire une piste de vitesse.
Enervés par les bouchons des ronds-points de la place des Déportés,
les abrutis et abruties en rogne, lachent leur colère en poussant sur le champignon...
CHAMPIGNON MORTEL !!!
Il faut IMPERATIVEMENT calmer les ardeurs des automobilistes..
Un casse-vitesse ou mieux un poteau signalant la vitesse !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir,
sans oser le demander sur

la mobilité dans l'espace Liège-Nord

Visionnez notre vidéo....

La mobilité en 6 minutes

Pour rappel, dans nos quartiers, le tram s'installera sur les quais qui longent la Meuse. Il y aura cinq stations. La construction de la ligne va modifier totalement les quais qui longent le fleuve.
 









À ce jour les quais, véritables autoroutes urbaines, réservent 4 bandes de circulation à l'automobile et une au transport en communs.
Avec l'arrivée du tram, les voitures passeront de 4 à 2 voies, la mobilité douce gagnera une voie le long du fleuve et le tram prendra les 2 voies centrales de circulation.




 
Sans mesure forte, on peut craindre que la circulation actuelle se reporte sur les voiries internes à l'EDC; notamment pour créer un délestage en cas d'embouteillages ou d'incident. Cet itinéraire bis créera un engorgement nuisible pour nos quartiers.  
 
Il faut impérativement empêcher ce report de circulation dans le quartier en empêchant les deux flux parallèles de circulation alternative.
 





Cette modification des sens de circulation est liée à la mobilité des habitants de l'EDC.  Le tram va remplacer la ligne de bus 1.  Avec cette modification, pour garder un service au public performant, on peut imaginer un mini bus circulant dans les quartiers.  Une autre solution serait de prolonger la ligne de bus 4.  Le gabarit des bus imposerait alors le même trajet qu'aujourd'hui, trajet qui se superpose au flux que l'on veut absolument bannir pour éviter le phénomène itinéraire bis.  Cette solution n'est pas envisageable.
 
PROPOSITION :


La solution qui rencontre nos suffrages serait de prolonger la ligne 4 dans une partie du quartier et de prolonger la ligne 24 dans l'autre partie créant de fait des circuits qui empêchent la création d'un itinéraire bis pour les voitures.  
Ce projet, simple à mettre en place, garantit un service au public, performant.


Retourner au contenu | Retourner au menu