Aller au contenu

Menu principal :

La Passerelle Vivegnis

Les Coteaux
Décembre 2017

COLLECTIF BANEUX

Nous venons vers vous pour vous entretenir de ce projet particulier. Ce projet est étroitement lié à l’ancienne gare Vivegnis.
(Extrait)
… Concerne : Mémoire de l’immigration italienne en Belgique
Il y a maintenant plus de 60 ans, de nombreux ouvriers italiens arrivaient en Belgique. Nos deux pays sortaient d’une très longue épreuve et un intérêt commun avait permis l’arrivée d’un nombre important de vos concitoyens en Belgique.
Faut-il vraiment rappeler à quel point les italiens ont apporté une richesse à notre pays ? Pas seulement la richesse initialement recherchée, c’est-à-dire celle de l’exploitation de nos charbonnages, celle qui a été tragiquement marquée par la catastrophe de Marcinelle. Mais aussi une vraie richesse humaine qui draine depuis toute la société belge. Les nombreux ouvriers, employés, chefs d’entreprises, indépendants, universitaires, chercheurs, artistes, sportifs, personnels politiques… tant hommes que femmes, ont apporté et continuent à apporter leur précieuse collaboration à notre société.
Comme vous le savez certainement, la Ville de Liège a joué un rôle important dans cette immigration. Notre quartier du nord de la ville est particulièrement concerné. En effet, ce quartier était relié au chemin de fer et équipé d’une gare importante qui fut l’un des points d’entrée de vos concitoyens dans notre pays. Cette gare a aujourd’hui disparu. Mais peu à peu, et grâce au combat des habitants, l’endroit est réinvesti par les autorités. Ainsi, lors de l’installation par la société des chemins de fer belge (SNCB) d’un réseau express local qui drainera la banlieue de Liège, un nouvel arrêt de train devrait être installé à l’emplacement de l’ancienne gare. En attendant ce point d’arrêt, une passerelle est construite qui enjambe la voie ferrée.
A l’occasion de l’inauguration de cette passerelle, la population de notre quartier a décidé de témoigner de l’arrivée à cet endroit de nos nouveaux compatriotes. L’objectif est de l’inscrire dans le paysage pour en fixer matériellement la mémoire.
L’inauguration de cette passerelle nous semble très symbolique et peut illustrer le passage de témoin entre passé et futur. La symbolique de la passerelle se prête également merveilleusement à une évocation positive et riche des réalités des relations entre les peuples européens.
A l’initiative des habitants, belges, italiens et enfants de ceux qui sont venus en Belgique à cette époque, un monument va être érigé pour rappeler cet épisode significatif non seulement pour le quartier mais aussi pour toute la société liégeoise, la Région Wallonne et même la Belgique maintenant fédérale. Lors de cette inauguration les autorités des différents niveaux de pouvoir sont attendues.
Il est évident que ceci est aussi riche de sens pour l’Italie et pour l’histoire commune que nous entretenons dans le cadre européen. C’est pourquoi, votre présence est grandement souhaitée.
Dès que le monument sera choisi et que la date de l’inauguration sera connue, nous vous informerons des détails….
Vous vous en doutez, le travail sera conséquent. Nous avons donc décidé de faire appel à tous.
Une première réunion collective aura lieu le jeudi 11 janvier à 17 h dans les locaux de la ville rue Lambert Grisart. (Ordre du jour ici)


Architecte
Association Momentanée Cornet-Richard
Maître de l’ouvrage
Ville de Liège
Dimensions
30 m, 320 m2
Budget total
1.200.000 € htva

Communiqué du Collège communal

C’est ce lundi 25 septembre que débutera le chantier de construction de la Passerelle Vivegnis. Il s’agira, jusqu’à l’hiver, des travaux de gros-œuvre et de fondations qui serviront de base à la future structure.

La passerelle cyclo-piétonne vise à relier le quartier Saint-Léonard aux Coteaux de la Citadelle en passant au dessus de la voie ferrée qui longe la Place Vivegnis. Cette liaison répond à une demande prioritaire des riverains du quartier qui avaient exprimé le souhait d’être mis en connexion avec un espace vert, dont leur quartier est assez dépourvu. Faisant suite à cette attente, un concours d’architecture avait été lancé par les autorités communales pour aboutir aujourd’hui, concrètement, à ce projet. La passerelle vise donc à permettre aux modes doux un accès aisé et agréable à l’espace champêtre de plus de 90 hectares, classé au patrimoine de la Région wallonne, que constituent les Coteaux de la Citadelle.

La passerelle Vivegnis reliera également le quartier Saint-Léonard au bas des quartiers Sainte-Walburge et du Thier-à-Liège. Elle sera également accessible aux personnes à mobilité réduite, via une rampe créée à cet effet.

La passerelle, réalisée en acier, aura une longueur de 30 m et une largeur de 3 m. Elle s’appuiera d’un côté sur le mur de soutènement existant et, du côté de la Place Vivegnis, elle sera supportée par une structure d’accès en bois. Cette structure ajourée s’étendra sur 27 m de long, 7 m de large et sur une hauteur totale de 11,50 m. Elle sera constituée de bois de type douglas, de mélèze et de chêne et s’appuiera sur les fondations dont les travaux commencent ce 25 septembre.


Cette phase du chantier durera jusqu’à la fin de cette année. La période hivernale sera mise à profit pour produire en atelier les éléments de la structure en bois. Ceux-ci seront posés sur le site durant le printemps 2018. Durant l’été, les éléments métalliques de la passerelle seront à leur tour posés. La durée totale du chantier est estimée à 18 mois mais elle restera bien sûr tributaire des conditions climatiques et, à certains stades du chantier, notamment lors de l’établissement de la planification du placement de la passerelle d’acier, de l’accord de la société Infrabel, puisqu’il s’agit de franchir une voie ferrée.

Le chantier se terminera par les aménagements et les plantations aux abords de la passerelle.

Par souci de cohérence avec les objectifs poursuivis par la création de la passerelle cyclo-pédestre, s’est imposée la volonté de valoriser aussi les espaces qui y mènent ou se trouvent à proximité. Ainsi, au pied de la structure en bois, côté place Vivegnis, un espace vert sera aménagé sur une surface d’environ 500 m². Cet espace délimité par un mur en béton séparant la place du chemin de fer, bénéficiera de la plantation d’une succession, en séquence non symétrique, d’arbres fruitiers palissés. On y trouvera ainsi des pommiers «Elstar», «Jonagold» et «Boskoop rouge» ainsi que des poiriers «Beurre Hardy», «Conférence» et «Bon Chrétien William’s». Le reste de l’espace sera constitué de pelouses sur lesquelles la plantation d’autres arbres viendra ombrager les zones où des bancs seront installés.

En parallèle au chantier de la passerelle, se dérouleront des travaux d’égouttage visant à créer une nouvelle connexion entre le réseau existant de la place Vivegnis et la partie de réseau venant d’être posée par Infrabel sous la voie ferrée en vue de la reprise des eaux usées de la rue du Baneux. Une autre intervention d’égouttage consiste dans le remplacement du tronçon situé entre la nouvelle connexion et la rue Vivegnis.

Dans la foulée des travaux d’égouttage et en coordination avec les travaux de finition faisant suite à l’édification de la passerelle, seront créés de nouveaux cheminements piétons rue Vivegnis et place Vivegnis, à hauteur des «Zurbains» et devant la passerelle afin d’y garantir un accès confortable, sûr et aisé pour les piétons.

L’enveloppe globale de ces travaux représente un montant de 1.541.000 €, subsidié dans son intégralité par «Liège Europe Métropole» et la Région Wallonne dans le cadre du plan «Revitalisation urbaine – Opération Vivegnis».
Retourner au contenu | Retourner au menu