Aller au contenu

Assises de la Mobilité

Mobilité - Travaux - Projets Urbanistiques > Mobilité
Septembre 2022

Dans le débat sur la mobilité dans le quartier, avant l'arrivée du tram, le Comité de quartier précise (après concertation) ses positions.

C'est ce que nous souhaitons.  
Il ne s'agit nullement d'imposer notre vision, mais de partager nos réflexions, nos souhaits afin d'entamer la discussion, la concertation avec tous les usagers du quartier, tous les intervenants.

Les associations d'usagers, d'habitants ont déjà marqué leur intérêt pour cette assemblée de réflexion partagée.
Aussi , nous demandons instamment que les décideurs participent à cette réflexion.

Sans le soutien des habitantes et habitants du quartier, nous ne pourrons pas mettre en place nos Assises de la Mobilité.

Voici nos propositions in extenso.


Comité de quartier Saint Léonard : positions sur la mobilité (Septembre 2022)

Une cinquantaine d'habitants du quartier ont construit ce positionnement entre janvier et juin 2022.

L'arrivée du tram nous amène à repenser la mobilité dans le quartier. Diverses modifications sont déjà décidées par la ville, l'accès des piétons à la Meuse sera facilité, les entrées en voiture dans le quartier par les quais seront multipliées. Les TEC ont prévu des changements dans les lignes de bus. Mais de multiples aspects de notre mobilité quotidienne seront impactés et n'ont pas encore fait l'objet de décisions.
C'est donc le bon moment pour agir.

L'objectif principal du Comité est de faire cohabiter harmonieusement les modes de déplacement des habitants. Il s'agit d'apaiser la circulation, de favoriser les modes de déplacement peu polluants, peu consommateurs d'énergie et peu bruyants.

Pendant la pandémie la ville a déjà fait avancer notre cause en imposant les 30 km/h dans notre quartier et en instaurant des rues cyclables rue Lamarck, Maghin, Vivegnis et rue Mathieu Laensbergh. Mais pour nous il s'agit de changer la structure des voies de communication en répartissant mieux les places respectives des piétons, des cyclistes, des transports en commun et des voitures.
Il s'agira aussi d'éviter le trafic de transit au centre de notre quartier.
Mais surtout de penser la circulation dans son ensemble.

La ville prend encore parfois des décisions sur des sens uniques dans une rue sans prendre en compte l'impact de cette décision sur d'autres rues et sur la vie de ses habitants.

Pour travailler cette cohérence rien ne remplacera la consultation de l'ensemble des usagers.
C'est pourquoi nous prônons des Assises pour la mobilité du quartier Saint Léonard.
Ces Assises seraient organisées avec les autorités communales et leurs techniciens.
Des experts en circulation seraient également invités. Mais les habitants, qui sont les experts du quotidien, seraient centraux dans ces Assises.
En attendant, comme ne pouvions rester sans rien faire.
Voici donc les propositions concrètes issues de nos réflexions, pour alimenter le débat et les échanges.
Pour illustrer notre proposition de modifications structurelles voici des exemples de répartition entre les différents types d'usagers :
Dans les rues où la largeur est suffisante, prévoir des trottoirs, une piste cyclable et des emplacements de parking en plus des deux voies de circulation comme rue Maghin.

Dans les rues plus étroites où des bus doivent passer, prévoir une voie de passage pour les véhicules, une voie pour le stationnement et deux trottoirs comme rue Lamarck et Saint Léonard.

Pour les rues plus étroites encore, briser l'aspect rectiligne de la rue traditionnelle en faisant slalomer les véhicules entre les emplacements réservés au parking.
Ces séries d'emplacements sont marquées au sol et sont précédés et suivis par des bacs de fleurs. La vitesse est réduite à 20 km/h pour tous les véhicules de façon à ce que l'entrée dans le flux de la circulation soit confortable pour tous.
La priorité est donnée aux piétons sur toute la largeur de la rue.
Ce qui permet de supprimer la distinction entre trottoir et voie de circulation pour véhicules.
Ces rues sont annoncées comme voie partagée par un panneau représentant les différents usagers y compris un enfant jouant au ballon.
Des exemples de ce type d'aménagements se multiplient et un exemple réussi est à voir à la rue Petite Voie à Herstal.
Cette proposition pourrait prendre place dans notre quartier à la rue Vivegnis, par exemple.

Pour revenir à l'ensemble du territoire de notre quartier nous voulons des passages piétons plus fréquents et au moins à chaque carrefour.
Ces passages doivent être bien éclairés.

Pour les cyclistes, nous voulons des rues cyclables.
Et ces rues cyclables doivent être bien annoncées, au sol en particulier.
Des arceaux pour vélos doivent être disponibles aux magasins.
De façon à ce que les personnes qui n'ont pas de place chez eux pour rentrer leur vélo ne soient pas pénalisés dans leur choix de la mobilité douce, des abris sécurisés pour vélos doivent être répartis sur l'ensemble du quartier.


Pour les transports en commun nous voulons qu'ils soient financièrement accessibles à tous. Le passage du bus de la ligne 4 doit être plus fréquent et les arrêts doivent être protégés de la pluie.

La gare de Liège - Vivegnis doit être réouverte.
 
 

En ce qui concerne les voitures individuelles, nous voulons éviter le squattage des places de parking par les non habitants du quartier.

Nous prônons la généralisation au quartier du système parking riverains ponctué de parking en zone bleue
(Disque obligatoire avec deux heures de stationnement maximum).

Rappelons ici que le tram permettra d'accéder plus facilement au centre-ville (grands magasins et grandes écoles)
et qu'au bout des lignes de tram, des parkings de dissuasion doivent être installés.

Nous souhaitons aussi l'extension du système des voitures partagées. Elles prennent cinq fois moins de places de parking que les voitures normales.

Déjà 36 % des liégeois n'ont pas de voiture et nous voulons augmenter ce chiffre. Ce recours massif aux transports en communs et à la mobilité douce est notre fierté.
Pour éviter le trafic de transit qui vient du Thier à Liège et de la rue du Fonds-des-Tawes, nous revendiquons l'aménagement suivant : la rue Bayard serait inversée pour amener ce trafic directement sur les quais sans passer par la rue Bonne Nouvelle et la rue Lamarck.
Dans l'autre sens, le trafic des quais vers le Thier à Liège sera favorisé par la rue de la Câblerie, puis la rue Zabay qui sera prolongée jusqu'à la rue de Steppes par une ouverture de voirie dans un terrain communal.

Depuis 1997 ceci figure dans les plans de la zone ZIP-QI et n'a pas été réalisé.

Nous ne faisons ici que revendiquer l'application d'une décision prise il y a 25 ans. Depuis 25 ans ce trafic de transit nous fait poireauter dans les bouchons

Nous voulons aussi un effort d'information et de formation sur les nouveaux aménagements comme la zone 30, les rues cyclables, les nouveaux aménagements pour le tram, la ligne de bus 4 etc.
Par exemple, combien d'utilisateurs ne sont pas encore au courant qu'il faut rouler à moins de 30 km/h à Liège dans l'espace qui va de la Place des Déportés à Coronmeuse !

POUR UNE MOBILITÉ DE QUARTIER QUI FAVORISE LA CONVIVIALITÉ ENTRE NOUS,
POUR METTRE EN PLACE, AVEC TOUS LES INTERVENANTS, UNE REFLEXION PARTAGEE ET CONCERTEE
POUR DES SOLUTIONS REFLECHIES ENSEMBLE AVANT L'ARRIVEE DU TRAM
POUR LES ASSISES DE LA MOBILITE
Nous proposons cette pétition aux habitants du quartier.
Pétition
Pétition de soutien aux souhaits de mobilité énoncés ci-dessus.

Deux possibilités :



- en téléchargeant le document ci-contre, en le faisant signer et en le rapportant le 8 décembre 2022 - 20 heures à notre réunion relative à la mobilité.

Il est également possible de nous le remettre via mail : comiteqsl@gmail.com
Nous comptons sur vous



NOS ACTIONS PRECEDENTES
5 juin 2022


C’est un long travail de (re)penser la mobilité dans cet espace à l’échelle du quartier, de la place des Déportés jusque Coronmeuse.
Un petit groupe de travail a déblayé le terrain pour mettre sur papier les pistes que nous défendrons via la presse et auprès des autorités communales.

Ce document est un outil pour finaliser ENSEMBLE, avec vos remarques et vos idées, nos demandes, notre cahier de propositions.

CLIQUER SUR LE DOCUMENT A TRAVAILLER, ci à côté.


Il faudra être nombreux pour peser dans le débat :  

VENEZ  NOMBREUX-SES  POUR  NOUS  APPORTER    :
o VOTRE  CONNAISSANCE  DU  TERRAIN
o VOTRE  EXPERTISE  AU  NIVEAU  DE  VOTRE  RUE
o VOS  PROPOSITIONS  CONCRÈTES

RV  à  la  brasserie,  rue  Vivegnis  à  20h,  JEUDI  16  JUIN



Lors de notre réunion du 6 janvier 2022, une vingtaine de participants de tout le quartier Saint-Léonard, ont établi le constat de la mobilité dans notre quartier.
Sans être complet, les éléments relevés sont nombreux.

En faisant le diagnostic de la situation, on voit que tout est une question d'équilibre.

Nous avons analysé la situation en nous positionnant et avec la vision d'un usager faible, d'un cycliste, d'un automobiliste,....

Il était essentiel dans un premier temps que nous précisions ensemble notre position, celle des habitants, riverains, utilisateurs de la voirie vivant dans le quartier.
Après cette première réunion qui a posé les constats, nous continuerons notre travail avec les idées, les envies que nous voulons mettre en place.
Une fois notre "Cahier de Route" établi, nous lancerons les Assises proprement dites.
Cette démarche se fera avec vous et si vous désirez rejoindre ce groupe de travail, un petit mail suffit : comiteqsl@gmail.com.

Constats piétons et usagers faibles

PASSAGES POUR PIÉTONS :
•       Inexistants à certains carrefours notamment Dony-Lamarck ; Franchimontois-Jonruelle  
•       Non éclairés ou mal signalés de jour comme de nuit
•       Certains mal placés
•       Stationnement toléré en deçà
•       Multiplicité des interlocuteurs (police, échevinats, administration…) et arguments peu recevables lors des interpellations et demandes citoyennes
           Des leds comme rue de Campine ou des gros spots comme à Herstal
TROTTOIRS :
•       Encombrés par le parking sauvage (notamment rue des Franchimontois)
•       Problèmes de propreté et d’entretien  
•       Largeur et qualité : en positif, ceux de la rue Saint-Léonard – en négatif, ceux de la rue Lamarck, de la rue Vivegnis et de la rue Adolphe Borgnet notamment
•       Encombrements divers : abribus, étals de commerces, terrasses, sacs poubelles, encombrants, trottinettes et vélos en stationnement
•       Passage de vélos et trottinettes
DIVERS :
•       Zones mixtes (carrefours transversales - rue Saint-Léonard) : aménagement peu lisible pour les usagers, tend à augmenter la vitesse des voitures
•       Etat de certaines rues (voiries et/ou trottoirs) : rue des Franchimontois (urgence !) – rue Lamarck en temps de pluie  
•       Vitesse excessive des voitures et motos
•       Actuellement, pas d’accès aux bords de Meuse
•       Eclairage public peu performant, pas rassurant (ex : leds, même récemment installés rue Saint-Léonard)
EN POSITIF :
•       Mise en zone 30 du quartier MAIS peu/pas de contrôle du respect et signalisation incohérente
•       Création de la Passerelle
•       Proximité des Côteaux
•       Potelets sécurisants
Note : La rue Maghin et la rue Bonne Nouvelle sont suivies d’une * : selon les points de vue, l’appréciation est différente, elles sont donc reprises dans les différentes rubriques, pour des raisons
divergentes…
Constats cyclistes

SUL :
      DANGER … Principalement dans les rues étroites à circulation dense (ex : rue Saint-Léonard)
      Pose le problème du croisement avec les rues perpendiculaires et la question de la méconnaissance des règles de priorité accidents graves
      Semblent plus praticables dans les rues transversales à circulation moins dense
COHABITATION AVEC LES AUTRES USAGERS :
      Vitesse excessive, agressivité de certains automobilistes >>>> Aménager des obstacles physiques de limitation de la vitesse  Contrôler la zone 30
      Importante circulation de transit, donc souvent automobilistes pressés
      Croisement des bus dans le SUL rue Saint-Léonard  
RUES CYCLABLES :
      Perceptions diverses : considérées comme anxiogènes ou comme un plus ; cela peut dépendre des aménagements de la chaussée (la rue Bonne Nouvelle* avec ses chicanes est généralement appréciée par les cyclistes, la rue Lamarck est généralement redoutée)
      Manque de connaissance du principe par les automobilistes
      Manque d’audace, d’assertivité, d’éducation aux bonnes pratiques par les cyclistes
Faire connaître la piste d’apprentissage à la conduite cycliste à Liège ; les formations « véloécole » données par Provélo
DIVERS :
      Etat de certaines voiries, notamment rue des Franchimontois, les 2 ronds-points
      Manque de places de parkings vélos/trottinettes, voire disparition d’emplacements ---> vélos/trottinettes encombrant les trottoirs
      Le vent de face
      Manque de visibilité de nombreux cyclistes dans l’obscurité
      Les nombreux vols de vélos et l’audace des voleurs
EN POSITIF :
      Les aménagements récents de la rue Maghin* pour les cyclistes mais cyclistes et trottinettes sur la bande cyclable en sens inverse
      École Vieille Montagne : « vélo école » par des parents, par Provélo, -> « vélo bus » en autonomie   >>> Promouvoir les « rangs vélos »
      Relief du quartier
      Evolution positive par rapport à la situation antérieure
      Aménagement de la Passerelle
      Aménagement des quartiers voisins connexions possibles
Constats transports en commun

DIVERS :
•       Etroitesse des rues
•       Le SUL rue Saint-Léonard  
•       Divers états d’esprit des chauffeurs par rapport aux cyclistes  
•       Problème du parking sauvage, du stationnement trop proche des carrefours (ex : rue Lamarck – rue du Ruisseau), du stationnement alternatif
•       Vitesse excessive : zone 30, c’est aussi pour le TEC
•       Le bus qui ne vient pas ou qui ne s’arrête pas •  Pas de site propre en intérieur de quartier →retards
•       Rue Maghin*:
2 arrêts dont 1 provisoire → usagers descendent sur la piste cyclable Congestion aux heures de pointe → les maisons vibrent et retards
•       Bus de plus en plus encombrants et longs dans des rues étroites → envisager une boucle interne avec des bus plus petits ?
•       Ligne de chemin de fer non utilisée au profit du quartier ; qu’en est-il de l’arrêt Vivegnis ?
•       Future ligne 4 : qu’en sera-t-il vu la congestion de la rue Maghin ?
EN POSITIF :
•       Bonne desserte à l’intérieur du quartier vers le centre-ville et sur le quai vers les communes de la Basse-Meuse (lignes 1 et 24, lignes du quai)
•       Perspective du tram
•       Bus hybrides : un mieux pour les usagers et la qualité de l’air
Constats véhicules motorisés individuels

VITESSE ET INTENSITÉ :
•       Vitesse souvent excessive (autos, motos)
•       Important trafic de transit (venant du Thier-à-Liège et de Herstal) et qui s’ajoute au trafic de proximité
•       Manque de réducteurs de vitesse notamment rue Saint-Léonard
•       Rue des Franchimontois depuis les aménagements de la rue Maghin* : le nombre et la fréquence des passages (un report de la circulation de la rue Maghin*? un autre phénomène en plus ? qu’en est-il rue Maghin* ?) - nuisances sonores et pollution atmosphérique –
« fragilisation » des maisons – inconfort des riverains
•       Quartier en zone 30 : peu de respect – signalisation excédentaire à revoir
STATIONNEMENT :
•       De plus en plus problématique
•       Nombre de véhicules en augmentation
•       Voitures ventouses, particulièrement en périodes scolaires
•       Parking gratuit -> attractif pour des extérieurs au quartier
•       Parkings riverains : trop peu d’emplacements, système de cartes peu cohérent et inadapté, inexistant à certains endroits
•       Sous-utilisation (non-utilisation ?) du P+R de Vottem
DIVERS :
•       Carrefours dangereux notamment en temps de pluie (pavés humides et glissants)
•       Les aménagements problématiques de la rue Maghin* pour les automobilistes : le détour qu’ils imposent aux habitants du « triangle » - nuisances sonores et pollution atmosphérique – inconfort des riverains – congestion et retards
•       Situation transitoire causée par les travaux du tram
•       Accès vers l’intérieur du quartier depuis le quai suite à l’arrivée du tram : à bien peser (quels effets sur les rues perpendiculaires ?)
•       Rue Bonne Nouvelle* : trop de chicanes – problème de stationnement – signalisation illisible et incohérente
•       Voitures électriques : quid du rechargement ?
•       Analyse du trafic et des problématiques rue par rue → pas de vision globale et des effets d’un aménagement sur le reste du quartier et ses usagers (ex : rue Navette…) •       Des rues trop étroites en double sens (ex : rue Adolphe Borgnet)
QUESTIONS :
•       Faut-il envisager le parking payant ou zone bleue (contrôlée) ?
•       Qu’en sera-t-il d’un P+R à Coronmeuse ?
Un site de référence : http://www.securotheque.be/
Retourner au contenu